Le grand cahier

CVT_Le-grand-cahier_5806

Auteur: Agota Kistof
Année: 1986
Éditions: Points
Pages: 168


Résumé
Klaus et Lucas sont jumeaux. La ville est en guerre, et ils sont envoyés à la campagne, chez leur grand-mère. Une grand-mère affreuse, sale et méchante, qui leur mènera la vie dure. Pour faire face aux atrocités qui les entourent, Klaus et Lucas vont entreprendre seuls une étrange éducation. Dans un style enfantin et cruel, chaque événement de leur existence sera consigné dans un « grand cahier ».

Mon avis
Je me suis faite recommander ce livre il y a environ un mois. Lorsque je l’ai entamé, je ne m’attendais à rien, et je dois dire que j’ai été choquée par les propos inscrits dans Le grand cahier. C’est une oeuvre dérangeante et cruelle écrite dans un style totalement détaché, ce qui rend le tout encore plus perturbant. Néanmoins, ne vous méprenez pas, j’ai bien aimé ce livre malgré son côté assez bouleversant. Le texte est intéressant et simple à lire.
Les chapitres sont courts (2-3 pages chaque) et sont ceux qui se trouvent dans le fameux cahier. Nous lisons ce qu’ont écrit les jumeaux. Nous voyons le monde où ils se trouvent d’une façon totalement objective. Ils le disent eux-même:

« Nous écrirons : « Nous mangeons beaucoup de noix »; et non pas « Nous aimons les noix », car le mot « aimer » n’est pas un mot sûr, il manque de précision et d’objectivité. « Aimer les noix » et « aimer notre mère », cela ne peut pas vouloir dire la même chose. La première formule désigne un goût agréable dans la bouche, et la deuxième un sentiment.

Les mots qui définissent les sentiments sont très vagues, il vaut mieux éviter leur emploi et s’en tenir à la description des objets, des êtres humains et de soi-même, c’est à dire la description fidèle des faits. »

Et tout cela sort de la tête de deux enfants extrêmement intelligents. Tellement que ça en devient inquiétant… Voici quelques exemples de sujets sur lesquels ils ont écrits: L’arrivée chez grand-mère, Nos études, Notre voisine et sa fille, etc. Et comme ils l’ont si bien expliqué, ce ne sont que des descriptions d’événements ou de personnes.

Les lecteurs sont témoins d’atrocités que les jumeaux s’infligent dans le but de devenir résistants et insensibles, ainsi que de leurs découvertes du sexe (dans des situations dérangeantes), de la mendicité, de la séparation et de plusieurs autres sujets.

À cause du détachement créé par l’absence de subjectivité, je ne me suis pas beaucoup attachée aux deux protagonistes de l’histoire. Cependant, je les ai trouvés ingénieux (et cruels). C’est pour cela que je vais très certainement lire le deuxième tome de La trilogie des jumeaux. Je ne recommande pas ce livre aux âmes sensibles, mais pour les autres, je crois qu’il est captivant et vaut vraiment la peine d’être lu.

Et vous? Qu’en pensez-vous? Je suis curieuse de lire vos avis 😉


5_Star_Rating_System_4_stars

Publicités

Une réflexion sur “Le grand cahier”

  1. Coucou, je ne sais pas si j’arriverais à lire un livre avec des enfants bizarre ^^ ça me fait penser au dessin-animé que je regardais petite sur la 5 « Les malheurs de Sophie » ça ma traumatisé 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s